Alepposeife

accueil
Alep raconte
Informations
La fabrication du savon
Un peu d´histoire

Halab ou Alep est une ville, et une province, dans le Nord de la Syrie. Il y a vers 2.140.000 habitants, en Syrie, seulement Damas, la capitale, est plus grande que Alep. La province compte vers quatre millions d'habitants. Alep se trouve en la vieille route entre la Méditerranée et le fleuve Euphrate. Deux grandes routes rejoindaient ici, et des marchandises du pays des deux fleuves (l'Irak aujourd'hui), Damas, et de l'Inde etaient offerts sur les marchés d'Alep.
Au Moyen Âge et dans le temps moderne, il y avait des traités commercials avec les Vénitiens, les Anglais, les Franšais, et les Néerlandais. Après la délocalisaton du commerce international sur les voies maritimes, la stagnation économique de la ville commencait. Alep obtenu sa propre liaison au chemin de fer du Hejaz, mais après Le Canal de Suez etait ouvert, la fortune économique d'Alep parait finie - d'autant plus que la première guerre mondiale commencait seulement deux ans après le chemin de fer entre Istanbul et Alep avait été etabli - une guerre, qui marquait la fin du empire ottomane.

De nos jours, Alep exporte des produits agricultures - du blé, des olives, du coton, des pistaches, de la laine du mouton -, et, bien sûr, des savons d'Alep.

Ainsi, les hommes profitaient d'habitude du commerce, et souffraient de la guerre. Pour se protéger, on s'etablit sur des collines au deux cotés du fleuve Quweig, à l'époque quand l'humanité commencait ses premiers essais à s'installer. Nous ne savons pas s'il y a des creusements archéologiques systématiques dans la vieille ville - la citadelle certainement pose une barrière considerable -, mais des trouvailles numereuses documentent que la ville etait l' endroit des tailleurs de pierres importants. Corrélativement des empires qui venaient et transgressaient, les noms de la ville changaient aussi. Jamchad en Araméen, Halpa pendant l' Antiquité, et Halab en Arabe.

On dit que l'ancêtre Abraham, en route de sa migration du Basra à la Terre promise, trairait une vache auprès de ce qui maintenant est Alep, et donnait le lait aux pauvres. Le parfait de traire est halab, le nom Arabe d'Alep. La question des pauvres, "A-t-Abraham trait une vache?" est une demande pour une aumône. (Pour quelques raisons, cette demande n'est nécessairement gueuser, mais peut aussi représenter un droit du pauvre.)

En 1800 avant notre ère, la sphère d´Alep (Jamchad) s'étalait du Euphrate a Alach, près de Antakya. Bien que Alep n'était jamais un rival serieux pour les Hittites, la ville était néanmoins située à l'intersection des interêts Hittitiens et du Égypte. Le souverain Hittite, Murshili, annexait Alep environ 1600 avont notre ère. Après la désagrégation de l'empire Hittitien, des dominateurs locales régnaient la place. Cela ne durait long, car ensuite, Alep devenait la capitale de Bit-Agusi, un royaume araméen. Cet royaume lui-même était absorbé par un conglomérat de plus grands états. Au 9ième siècle, les Assyriens intégraient la ville, ainsi agrandant vers la côte de la Méditerranée. A l'époque, Alep était centre du culte d'Hadad (qui était un Dieu de pluie). Le territoire Assyrien était annexé par la Perse pendant le 7ième siècle avant notre ère, et retransmis à Séleucus I Nicator, chef de la dynastie des Séleucides - 538 à 280 environ, et Alep démeurait Séleucide jusqu'a 64 avant notre ère. En termes réligieuses, Zeus était le Dieu, mais avec beaucoup de propriétés du vieux Dieu Hadad.

Alep était Romaine à partir de 64 (avant que la ville devenait byzantine), et Arabe en 637 de notre ère. De nouveau, avec des dominateurs nouvels, la réligion alternait aussi. Pendant la 10ième siècle, les Byzantines retournaient, mais seulement pour le quart d'une siècle. En 987, les Arabes contrôlaient la ville de nouveau. Les croisés essayaient de prendre la ville deux fois, en 1098 et 1124, mais sans succès. Zengis et son fils Nur ad-Din tournaient la ville en centre de la résistance. Après la mort de Nur ad-Din, Saladin lui succédait, et Alep demeurait Arabe jusqu'à ce que les Mongols la prendraient en charge. Dès 1260 à 1516, Alep était parti du empire mameluc.

Le règne ottomane commencait en 1517. Avec environ 50.000 habitants, Alep était siège d'un gouverneur provincial. A l'aube du 20ième siècle, il y avait 120.000 habitants, et pour un laps de temps il paraît comme si la ville pourrait terminer sa léthargie, quand le Nord de la Syrie était administré par la France, découlant du traité Sykes-Picot. Mais en 1939, la Turquie regagnait contrôle du port de Antioche, ou Antakya. Alep était de nouveau séparé de la Méditerranée.

Aujourd'hui, on peut distinguer entre les quartiers qui se formaient pendant l'histoire, et ceux bâti après la 2ième guerre mondiale.

Des contenu pareils - et plus détaillé - en  Anglais

accueil
Alep raconte
Informations
La fabrication du savon
Un peu d´histoire